t
François de Mazières - Agir Ensemble
 
Parcours
La 1ère circonscription des  Yvelines
Législatives 2012

« Une action entre pragmatisme et conviction »

Député des Yvelines depuis juin 2012, j’ai à cœur de porter la voix des Versaillais, des Ignymontains et des Guyancourtois dans des domaines aussi essentiels que la famille et le logement, ainsi qu’au sein de la commission des affaires culturelles et de l’éducation dont je suis membre. En établissant ce bilan de mi-mandat j’ai tenu à vous en rendre compte. Le travail législatif est réputé pour être de l’ombre ; en faire la publicité est une exigence démocratique.
Au cours de ces deux dernières années, la tâche a été particulièrement dense avec l’examen de près de 380 lois, résolutions ou conventions internationales. Cette inflation législative s’est faite, à mon sens, au détriment de la qualité de nos travaux puisque l’Assemblée nationale a eu à examiner près de 62 000 amendements.
Le Président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone a, lors de son discours de rentrée en octobre dernier, lui-même regretté la mauvaise qualité des normes ainsi que la procédure accélérée qui a été engagée à 110 reprises sous la présente législature (contre 23 entre 2002 et 2007 et entre 2007 et 2012).
Il n’est pas nécessaire de commenter plus amplement ces chiffres qui parlent par eux-mêmes. Mais pour illustrer leurs incidences sur les questions relatives à l’urbanisme, que j’ai particulièrement suivies au cours de ces deux dernières années, le morcèlement des textes – et leur antagonisme – a davantage complexifié un secteur souffrant grandement de la crise.
Face à un exécutif erratique, le pragmatisme est ma méthode. A l’image de ces deux dernières années, c’est avec la même rigueur, qu’en cette rentrée, j’aborde le deuxième acte de mon mandat parlementaire, avec en perspective des projets de loi relatifs aux collectivités territoriales, au patrimoine et à la création, ainsi qu’une constante vigilance sur les questions ayant trait à la famille et aux collectivités territoriales. Plus que jamais, je souhaite être votre relais ainsi que celui des réalités locales.